{

Edito 88, Février-Mars 2015 - En ligne de mire: la veille et la curation de données

Veille et curation de données

C'était le thème d'un séminaire qui s'est tenu à Lyon le 22 janvier dernier et où je suis intervenu en compagnie d'Anne-Marie Libmann (FLA Consultants et co-présidente de l'ADBS). Ce fut l'occasion de repréciser quelques notons et d'écouter, avec une audience attentive de pros confirmés et d'étudiants de Lyon 3, d'autres intervenants faisant part de leurs expériences en matière de veille. 

Concernant la curation de données, comme l’indique Véronique Mesguisch, « la curation consiste à repérer divers contenus numériques en fonction d’une thématique donnée, de sélectionner et filtrer les plus pertinents, de les organiser, les structurer à travers un dispositif de scénographie et d’en favoriser la diffusion »[1]. Il est cependant établi que tout un chacun peut être « content curator » selon son domaine d’expertise. Si la curation est du domaine public, de nombreux documentalistes s’en emparent pour créer leurs propres espaces de curation, utilisant en cela des techniques documentaires éprouvées.

En savoir plus avec le texte de la présentation

[1] In « Le curateur, cet animal social dans la jungle informationnelle », Documentaliste, sciences de l’information, 2012, vol. 49, n° 1, p. 25

JP Accart

{

Abonnement

Recevez chaque mois par mail l’Edito et les mises à jour du site. Entrez votre adresse e-mail:

Nom:
Courriel: