Analyses d'ouvrages

2007 : Bibliothèques et documents numériques

9782765409151Concepts, composantes, techniques et enjeux / Alain Jacquesson et Alexis Rivier. - Nouv. éd. - Paris : Électre-Éditions du Cercle de la librairie, 2005.

Toutes les dimensions de l'univers numérique pour la bibliothèque du futur

Ce travail rÉalisÉ par Alain Jacquesson et Alexis Rivier, tous deux conservateurs à la Bibliothèque publique et universitaire de Genève, est considérable et ne peut être que salué. Prendre en compte toutes les dimensions de l'univers du numérique, alors que l'actualité est sans cesse en mouvement, relève en effet de la gageure. Entre 1999 (date de la première édition) et fin 2005-début 2006 (date de cette mise à jour), il ne fut pas un jour sans annonce fracassante d'éditeurs ou de fournisseurs d'information sur la mise en ligne de telle ou telle ressource. Si, en 1999, le numérique commençait à investir le monde de la documentation et des bibliothèques, sa place en 2007 est devenue prépondérante : on ne compte plus les projets de numérisation de collections en cours, à l'échelle nationale ou internationale.

Considérablement augmentée de plus de deux cent pages, cette nouvelle édition de Bibliothèques et documents numériques arrive donc à point nommé pour tous ceux qui se lancent dans un projet de numérisation : ils y trouveront, exposées de manière détaillée et avec de nombreux exemples, toutes les informations détaillées sur l'art et la manière de récolter, traiter et diffuser des documents numériques dans le contexte de la société de l'information. Le plan en trois parties de la première édition a été conservé, ce qui permet aux lecteurs d'appréhender plus aisément les évolutions.

Intitulée « Les paradigmes », la première partie décline les notions de base relatives à la création d'un document numérique : les formats, les normes, la structure d'un document, la numérisation des textes et des images, le stockage, etc. Le chapitre 6 sur les techniques de numérisation actuelles, hormis les scanners, remet à l'ordre du jour les livres électroniques et les livres à la carte.

Dans la seconde partie, « La création des documents numériques », les auteurs font la part belle aux périodiques électroniques : ils en dressent une typologie précise (des revues scientifiques aux web'zines en passant par les revues de sommaires et les listes de discussion) et détaillent leur commercialisation avec les différents éditeurs (commerciaux, universitaires). Les quotidiens et les consortiums ne sont pas oubliés. Trois chapitres complètent ce panorama avec les réservoirs de textes numériques (les lecteurs seront intéressés par la présentation des projets de numérisation en cours, francophones ou anglo-saxons), les thèses électroniques (avec les principaux serveurs mondiaux). Enfin, la numérisation des collections anciennes clôt cet éventail avec les réalisations en cours, européennes et extra-européennes.

La troisième partie, « Les bibliothèques face aux documents numériques », est la partie applicative de l'ouvrage : qu'est-ce que numériser veut dire pour une bibliothèque ? comment mettre à disposition une bibliothèque numérique (serveurs web statique ou dynamique) ? avec quel traitement bibliographique (la question des formats s'avère essentielle) ? Hormis les nouvelles méthodes de lecture qu'induit un document numérique, une des questions qui reste primordiale est celle de la préservation des collections : que faut-il préserver ? Le dépôt légal des documents numériques est en marche.

Après un chapitre sur les logiciels libres et les données ouvertes, les auteurs élargissent leur réflexion en abordant divers points : la communication scientifique, le droit d'auteur, et enfin l'économie des bibliothèques numériques. Qu'elle soit virtuelle, centre de connaissances ou hybride, la bibliothèque est de plus en plus considérée « en tant que lieu ».

Une des grandes qualités de cet ouvrage est de conjuguer avec bonheur les aspects techniques liés à la numérisation (mais d'une manière tout à fait abordable et didactique) avec le concept même de bibliothèque telle que la tradition la présente généralement. Plutôt que d'envisager la bibliothèque comme lieu de savoir fermé sur lui-même, les auteurs l'ouvrent sur le monde, en expliquant avec clarté les possibilités offertes par la technologie numérique. La bibliothèque du futur qui se dessine sous nos yeux leur donne raison, alliant collections sur supports traditionnels et collections virtuelles pour le plus grand bénéfice des usagers.

Critique parue dans Documentaliste, sciences de l'information, 2007, vol. 44, 1, p.108

Cop. JP Accart, 2007

 

{

Abonnement

Recevez chaque mois par mail l’Edito et les mises à jour du site. Entrez votre adresse e-mail:

Nom:
Courriel: