Analyses d'ouvrages

2013 : From Science 2.0 to Pharma 3.0

From Science 2.0 to Pharma 3.0: Semantic search and social media in the pharmaceutical industry and STM publishing / Hervé Basset, David Stuart and Denise Silber. - Oxford, Chandos Publishing : 2012.- 286 p. - (Chandos Publishing Social Media Series No. 7).- ISBN-13: 978 1 84334 709. € 60.00

science2.0

S'il est un domaine où les technologies du Web 2.0 et celles en développement du Web 3.0 ont une influence certaine, c'est le domaine scientifique. Cet ouvrage s'adresse principalement aux personnes impliquées dans ce domaine, c'est-à-dire les universitaires, chercheurs et scientifiques qui, on le sait, sont de gros utilisateurs d'Internet, et les professionnels de l'information. L'auteur principal de l'ouvrage, Hervé Basset, est un professionnel de l'information reconnu qui travaille depuis de nombreuses années dans l'industrie pharmaceutique en France, il est également consultant et auteur de l'excellent blog scienceintelligence.wordpress.com. Pour écrire cet ouvrage dont il y a peu d'exemples similaires publiés actuellement, H. Basset a fait appel à David Stuart, chercheur associé au King's College de Londres et Denise Silber qui a créé l'agence BASIL Strategies à Paris, elle est également à l'origine de la conférence internationale Doctors 2.0. Un quatrième auteur, François Boutin, a apporté sa connaissance du Web sémantique, ainsi que d'autres auteurs, à une moindre échelle.

La 1ère partie « From Science 2.0 (2000 - 2010)... », signée par David Stuart, montre qu'en quelques années l'attitude face au Web a profondément changé, avec une volonté forte du public (général et spécialisé) de participer et de contribuer notamment en donnant accès à toutes sortes de contenus. Après un aperçu sur la manière dont le Web 2.0 s'est développé ces dernières années avec une appropriation des internautes (chap. 1), il est ensuite mentionné trois aspects particuliers qui voit le Web comme une plateforme ; la mise en valeur de l'intelligence collective, et enfin, l'importance des données. La différence entre les promesses du Web 2.0 et celle du concept Science 2.0 est ensuite débattue (chap.2) avec vraisemblablement ce que les Anglo-saxons appellent un « gap » (une lacune) entre les deux... beaucoup restant encore à faire.

La 2ème partie « ...and Pharma 2.0... », en partie œuvre de Denise Silber, est centrée sur les aspects 2.0 dans le domaine des sciences de la santé et des soins : elle définit un certain nombre de notions telles que « eHealth », « ePatient », « Health 2.0 », « Medicine 2.0 », tout en passant en revue les applications (« apps ») en santé, les communautés de patients en ligne, les données personnelles en santé... et donne de nombreux exemples de sites spécialisés (chap. 3). Hervé Basset complète cette partie avec des contributions d'Andrew Spong et Paul Tunnah (chap. 4) sur le thème de « Digital pharma industry » : l'industrie pharmaceutique n'est pas en reste avec le Web social, elle l'utilise dans une démarche marketing pour connaître les besoins du public en se servant d'un certain nombre d'indicateurs.  De nouvelles relations ont ainsi pu se construire grâce au Web social. Cependant, il ne faut pas négliger les aspects éthiques, et les médias sociaux présentent quelques risques en la matière pour l'industrie pharmaceutique. Il est à noter que certaines firmes pharmaceutiques réussissent mieux que d'autres à soigner leur réputation en ligne.

La 3ème partie «... to Pharma 3.0 (2010 -) » prise en charge par Hervé Basset et François Boutin (chap. 5),  détaille les possibilités offertes par le Web sémantique en matière de recherche de l'information médicale. Les exemples pris sont fouillés et très explicatifs, notamment par rapport à Medline, « la » source en médecine et pharmacie. PubMed est le principal outil de recherche par rapport à Medline, même s'il n'est pas toujours très intuitif. Ce qu'il est intéressant de constater - et qui est souligné par les auteurs - est la propension des scientifiques à se servir de PubMed comme ils se servent de Google, alors que l'outil présente des possibilités de recherche avancées permettant d'obtenir de meilleurs résultats... Hormis Medline et PubMed, les sources d'information scientifiques sont très nombreuses et demandent à être explorées avec une certaine méthode. Le Web sémantique, notamment grâce aux métadonnées, offre cette possibilité, et les éditeurs spécialisés ne sont pas en reste avec le Web sémantique pour attirer de nouveaux publics. « Enterprise 2.0 and Web 3.0 » (chap. 6) montre comment les médias sociaux ont pu se développer sur les Intranets d'entreprise avec l'exemple de Sharepoint. D'autres technologies sont prometteuses : les « Big Data », le cloud computing, ou le HTML5, sans parler de la technologie mobile ou des « apps ».  Avec le dernier chapitre « The next 3.0 » (chap. 7), Hervé Basset détaille pour nous les concepts que sont Science 3.0, Pharma 3.0 et Publishing 3.0 avec en toile de fond, l'idée que les business models traditionnels sont bouleversés par ces nouveaux concepts. Evidemment, certains mondes encore conservateurs, telle l'édition scientifique, vont devoir s'adapter et évoluer face à cet environnement numérique...

On l'aura compris, même si cet ouvrage, très complet, bien illustré et fourmillant d'exemples - avec en fin, une bibliographie exhaustive - s'adresse en priorité à un public scientifique, il peut tout à fait être appréhendé et utilisé par d'autres domaines. Le Web 2.0 et le Web sémantique ne sont en effet pas l'apanage d'un seul secteur, mais ils sont infiltrés dans tous les domaines professionnels et bien sûr privés. On ne peut que recommander chaudement la lecture de l'ouvrage d'Hervé Basset pour une meilleure compréhension des enjeux des médias sociaux.

cop. JP Accart 2013

Je remercie vivement Hervé Basset et son éditeur Chandos Publishing de m'avoir envoyé un exemplaire de cet ouvrage pour en faire une recension sur ce site.

 

{

Abonnement

Recevez chaque mois par mail l’Edito et les mises à jour du site. Entrez votre adresse e-mail:

Nom:
Courriel: